Photo 1 "Et la part manquante de la part manquante",  2017, Le Voyage à Nantes / Photo 2 "La part manquante", 2017, Le Voyage à Nantes Photo 1 "Et la part manquante de la part manquante", 2017, Le Voyage à Nantes / Photo 2 "La part manquante", 2017, Le Voyage à Nantes © Philippe Piron

Boris Chouvellon

Boris Chouvellon est le nouvel artiste en résidence de création au château de Monbazillac invité par l’Agence culturelle Dordogne-Périgord, l’association Les Rives de l’Art et la cave de Monbazillac.
Lors de séjours réguliers, de septembre 2022 à mai 2023, l’artiste mènera une recherche et des expérimentations en lien avec les caractéristiques patrimoniales, paysagères, viticoles et/ou architecturales du site du Château de Monbazillac. La résidence lui offrira un nouveau contexte de création et l’occasion de déplacer sa pratique, hors de l’atelier, dans l’objectif de réaliser des projets in situ. La présentation publique de ses travaux de résidence est prévue en mai 2023 au Château.

Boris Chouvellon mène une activité artistique pluridisciplinaire matérialisée par la sculpture,  la vidéo, la photographie ou l’installation. Il pratique le détournement d’objets, d’outils et de matériaux des professionnels du secteur du BTP pour créer des assemblables improbables. Il dit se saisir de la ruine moderne, penser des archéologies du futur poétiques, proposant des débuts ou des fins d’histoires, surréalistes ou absurdes, souvent humoristiques.

« Ma méthode de travail consiste à prélever dans le monde réel des objets, des formes, des impressions que je transforme ensuite dans l’espace de l’atelier.

Mon but est d’opérer des déplacements et des déconnexions, qui en même temps qu’ils amènent des fragments du monde vers une dimension imaginaire, onirique, en révèlent aussi l’état. Je tente de reproduire une représentation de la ruine moderne où se greffe aussi bien zones agricoles, industrielles, commerciales, et zones de construction à l'abandon, oubliées. Ce processus est à chaque fois une expérience tendue, sur le fil du rasoir, proche du déséquilibre où je tente d'éviter l'enfermement qu'engendre la répétition des formes, des motifs et de la maîtrise. Pour cela, je m'impose des protocoles de travail qui produisent l'épuisement physique, à la limite de la saturation du dégoût, alors que je suis dans la phase de production de mes œuvres. »


 

Diplômé de l’École Internationale d’Art et de Recherche de la Villa Arson à Nice et de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille en 2007, Boris Chouvellon présente ses œuvres lors d’expositions en France et à l’étranger. Ses sculptures monumentales sont présentées à ciel ouvert au cœur du paysage. Il a réalisé plusieurs résidences lors desquelles il a produit des œuvres in-situ. En 2019, à Los Angeles, il a présenté une exposition personnelle à la Show Gallery et réalisé deux sculptures dans le désert pour la Biennale de Bombay Beach en Californie. En 2020, il a créé une œuvre spécifique pour la Fondation Villa Datris, à L’Isle-sur-la Sorgue. Son travail est représenté au sein de différentes collections publiques et privées.

Né en 1980, Boris Chouvellon vit à Paris.

Rencontre avec l’artiste
Dimanche 25 septembre à 16h au Château de Monbazillac

Présentation de sa démarche et de son travail, échanges avec le public

Entrée libre

Séjour en résidence :  du 24 septembre au 15 octobre 2022 (phase 1)

Renseignements
Association Les Rives de l’Art –
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Violaine Marolleau (Agence culturelle départementale) : 05 53 06 40 04

Partenaires
Ministère de la Culture /DRAC Nouvelle-Aquitaine, Conseil départemental Dordogne-Périgord, Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, Cave de Monbazillac, Association Les Rives de l’Art, Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord.